Accueil Contact Plan d'accès
Présentation
Traumatologie-Urgences
Densitométrie
Notre équipe

  • Le Docteur Bernard OUTTERS
  • La Chirurgie du pied (Hallux Valgus ou "Oignon")
  • Contact


  • La Chirurgie du pied

    La Chirurgie du Pied bénéficie depuis plus d'une quinzaine d'années de nouvelles techniques reconnues dans le monde entier. Ses travaux font l'objet de publications aux différents congrès français et internationaux.

    Depuis des années, les patientes posent, avec juste raison, des questions sur leurs problèmes de pied :

    • Quelle est l'origine des déformations (hallux valgus, orteils en griffe, pied plat, pied creux, etc.....) ? ; quelle est la cause des douleurs ?
    • L'opération est-elle la seule solution et que risque-t-on à attendre ?
    • S'il y a opération : est-ce douloureux, peut-il y avoir des récidives, à quel âge faut-il opérer, éventuellement à quelle saison, et comment cette opération va-t-elle se passer ?
    • Comment pourrais-je me chausser après l'opération , puis quand me rechausser normalement ?
    • Combien de temps faut-il compter avant de reprendre une activité normale ( conduite automobile, travail, sport, …… ) ?
    Ces quelques lignes répondent à ces questions et ont pour but une meilleure compréhension des phénomènes et une collaboration pour garantir le meilleur résultat.
      I La chirurgie moderne de l'avant-pied : ce qui vous attend. Résumé pratique.
      II Les principales pathologies de l'avant-pied et leurs traitements ( Hallux Valgus ).
      III Le séjour en Clinique.
      IV Guide postopératoire: renseignements utiles.
    La chirurgie du pied n'est pratiquement plus douloureuse aujourd'hui mais elle nécessite malgré tout de respecter les consignes décrites dans ce document.



    I - LA CHIRURGIE MODERNE DE L'AVANT-PIED

    Sur le plan pratique : ce qui vous attend.

    La chirurgie du pied est maintenant tout à fait réglée et n'a plus rien à voir avec celle qui était pratiquée il y a quelques années : les progrès sont donc considérables. Les suites opératoires ne sont pratiquement plus douloureuses et ceci contraste avec ce qui était constaté autrefois. Les résultats sont bons ou très bons de façon quasi constante et se maintiennent avec le temps.

    LA DUREE DU SÉJOUR EN CLINIQUE

    pathologie Hallux valgus non compliqué : de 1 à 3 jours, possibilité d'opérer les 2 pieds au cours de la même séance opératoire. C'est le cas le plus fréquent

    LE CHAUSSAGE POST-OPÉRATOIRE
    Le système de chaussage post-opératoire est utilisé dès le lendemain de l'opération jusqu'au jour où vous pourrez de nouveau porter vos chaussures préférées.
    La chaussure « Toeshoe », ou chaussure à "appui talonnier", qui permet la marche dès le lendemain de l'opération, sans cannes, sera utilisée entre 3 et 4 semaines selon les cas.

    LA CONDUITE D'UNE VOITURE sera autorisée au bout d'un mois.

    L'ARRÊT DE TRAVAIL est en moyenne de 1 mois et demi à 2 mois et demi, même dans les cas où les 2 avant-pieds ont étés opérés en même temps ( il est fonction aussi de l'âge et du poids, de l'activité professionnelle (assis ou/et debout), de la durée des transports,..... ).

    L'ACTIVITÉ PHYSIQUE ( randonnée pédestre, sport.….) pourra être reprise après le 3ème mois ( sauf le vélo "sur le plat" et la natation, possibles dès la 6ème semaine ).

    LE RÉSULTAT ATTENDU
    Dans les cas simples (le plus fréquent), le résultat est en général rapidement obtenu. Dans les cas évolués ( griffes des orteils, douleurs plantaires ), les suites opératoires seront plus longues et nécessiteront une rééducation quotidienne et prolongée de vos orteils. L'essentiel est d'arriver au bon résultat que vous attendez : pour cela il faut aller au bout du traitement

    LA CONSULTATION POST-OPERATOIRE : quel que soit votre cas, elle se situe en général vers la fin de la 3ème semaine.

    C'est au prix de cette discipline, librement consentie, que nous pourrons surveiller l'évolution radio-clinique de vos pieds et que nous obtiendrons les meilleurs résultats. C'est donc un "contrat moral" que nous passons ensemble.




    II - HALLUX VALGUS

    L'hallux valgus est la déformation la plus souvent rencontrée au niveau des pieds : le premier métatarsien (l’os long en amont du gros orteil) (métatarsus) est déplacé en dedans (varus en "latin"), et le gros orteil (hallux en "grec") en dehors (valgus en "latin"). L'exostose (bosse osseuse), située au bord interne du pied ( et étant le sommet de l'angle de la déformation ), ou "oignon" naît et s'aggrave par le conflit avec la chaussure (bursite).

    Premier stade ou (hallux valgus débutant).
    La douleur, (au chaussage uniquement) apparait soit vers l'âge de 15-20 ans dans le cas d' hallux valgus congénital (33 %), soit vers l'âge de 40-50 ans dans les autres cas. Elle se manifeste, au début, au niveau de l'exostose, au contact de chaussures fines ou après une marche prolongée ; il s'agit d'une inflammation simple avec parfois une bursite (poche remplie de liquide) qui peut s'infecter. Ce premier stade peut être très douloureux même si la déformation est minime.

    La radiographie montre que cette exostose est au sommet de l'angle formé par le gros orteil déporté en dehors et son métatarsien déporté en dedans. A chaque pas va se produire un effet de "corde d'arc" qui rend la déformation irréversible tant que le métatarsien n'aura pas été redressé, ce qui ne peut se faire que par la chirurgie.

    Deuxième stade :
    Deux évolutions possibles : - les poussées douloureuses se succèdent et augmentent en intensité amenant à l'intervention. - les poussées s'estompent et on observe une accalmie qui peut durer plusieurs années. Cette accalmie est trompeuse car la déformation, en général, continue d'évoluer aboutissant aux déformations des autres orteils en commençant par le 2ème orteil.

    LES CAUSES
    1 - Prédisposition féminine
    Sur 100 hallux valgus, 5 concernent l'homme, 95 la femme (à cause de la souplesse ou laxité articulaire). A la ménopause, en raison des modifications hormonales, la déformation va s'accélérer.
    2 - Prédisposition congénitale L'hallux valgus n'est pas une maladie héréditaire qui se transmet obligatoirement à la descendance. Cependant, on retrouve souvent (un tiers des cas) une tendance familiale à cette déformation.
    3 - Longueur du premier orteil
    Suivant la longueur du premier orteil par rapport au second, on distingue les "pieds grecs" (gros orteil plus court =15%), les "pieds carrés" (25 %) et les "pieds égyptiens"(gros orteil plus long =60 %). Plus le gros orteil est long, plus il est rabattu vers les autres orteils par une chaussure à bout pointu.
    4 - La chaussure féminine à bout pointu et talon haut, qui surcharge et comprime les orteils.


    CORRECTION CHIRURGICALE DES DÉFORMATIONS

    Le principe n'est pas de raboter la bosse ( conséquence de la déformation ), mais de s'attaquer à la cause. Pour cela il faut :
    - ramener le premier métatarsien vers le second, et donc le redresser : ceci est réalisé grâce à l'ostéotomie (ou coupe osseuse) de translation SCARF : le premier métatarsien ( prolongement du gros orteil), clivé en 2 parties, va glisser vers le 2ème métatarsien, et les 2 fragments osseux seront fixés ( sans matériel métallique ) ; et
    - aligner le gros orteil dans le prolongement de son métatarsien : ceci est réalisé grâce à une ostéotomie de redressement.

    La cicatrice : vous aurez une seule cicatrice(qui deviendra très fine au bout de quelques mois), le long du bord interne du pied. Elle sera d'environ 35 mm : c'est la Chirurgie mini-invasive qui répond à la fois à un souci esthétique, à une simplification des suites opératoires et à une réduction du délai de récupération fonctionnelle.



    HALLUX VALGUS ÉVOLUÉ : ORTEILS EN GRIFFE ET PIED ROND ANTÉRIEUR.

    Troisième stade ou "Syndrome du 2ème rayon".
    Le motif de consultation n'est plus l'exostose mais le plus souvent une douleur ou un cor au sommet du deuxième orteil qui est en griffe, avec le plus souvent un durillon douloureux sous la base du 2ème orteil (métatarsalgie). Ce "Syndrome du 2ème rayon" est la conséquence directe de l'hallux valgus et il faut le traiter en même temps sous peine de récidive.

    TRAITEMENT DES ORTEILS EN GRIFFE.

    S'ils sont débutants et alors réductibles, ils vont disparaître avec le traitement de leur cause (l'hallux valgus). Il est quelquefois nécessaire d'allonger les tendons, ou d'effectuer une arthroplastie de redressement
    S'ils sont anciens et importants, il faudra alors associer à la correction de l'hallux valgus une chirurgie non seulement sur les orteils mais surtout sur les métatarsiens.

    TRAITEMENT DES METATARSALGIES (douleurs ou algies sous les têtes métatarsiennes) avec durillons plantaires, avant pied rond.
    Selon votre cas :
    - Dans certains cas, le relèvement des métatarsiens, par chirurgie dite " per cutanée ".
    -Mais si les métatarsalgies sont importantes ou bien si les articulations sont luxées, il faudra alors faire l'intervention de Weil qui est une opération de détente axiale ( par diminution de la longueur du métatarsien ) permettant de supprimer les griffes des orteils et le "pied rond antérieur". Dans certains cas cette ostéotomie peut être réalisée en percutané, ce qui simplifie les suites opératoires.

    Quatrième stade ou "Pied complexe"
    L'évolution non traitée se fait alors vers :
    - l'aggravation de la déformation du deuxième orteil qui se luxe, et
    - l'extension des désordres statiques à tout l'avant-pied avec des griffes des autres orteils et un large durillon douloureux sous la plante du pied (avant pied rond antérieur avec métatarsalgies médianes).
    Grâce aux techniques actuelles, les avant-pieds les plus déformés sont accessibles à un traitement chirurgical. Dans la grande majorité des cas, toutes les articulations peuvent être conservées.



    III-LE SEJOUR EN CLINIQUE

    CONSULTATION PRÉ-ANESTHÉSIE ET INSCRIPTION.
    Elle est obligatoire et doit se faire entre 3 mois et 48 heures avant l'opération. Vous verrez le médecin anesthésiste qui vous examinera sur le plan général et vous présentera les différentes techniques anesthésisques. Vous verrez ensuite la secrétaire des « Préadmissions » pour votre dossier d’hospitalisation.

    PRISE EN CHARGE "SECURITE SOCIALE" ET "MUTUELLE"
    La demande de "prise en charge" auprès de votre Centre de Sécurité Sociale sera assurée par la Clinique chirurgicale : elle est à 100% de l'intervention. Si vous avez une Mutuelle Complémentaire, elle prendra en charge :
    - le"forfait journalier", - une partie ou la totalité du supplément de la chambre particulière si vous l'avez demandée et tout ou une partie des "dépassements d'honoraires".

    CHAUSSURES.
    Vous irez chercher chez le pharmacien la ou les chaussure(s) postopératoire à appui talonnier.

    L'ARRÊT DE TRAVAIL vous sera remis, sur demande, au cours de votre hospitalisation. Il sera en général entre un mois et demi et deux mois et demi.

    L'INTERVENTION.
    Grâce à la prémédication, vous serez détendue lorsque l'on vous conduira en salle d' opération. L'intervention se déroule sous anesthésie loco-régionale "bloc sciatique poplité ou pédieux", technique la plus souvent utilisée et dure environ 40 mn par pied.

    LES SUITES OPÉRATOIRES.
    Douleurs post-opératoires : la chirurgie du pied ne doit pas être trop douloureuse pour que vous puissiez bouger rapidement vos orteils. Si le protocole habituel prescrit par l'anesthésiste n'est pas suffisant, il est prévu d'autres médicaments qui ne vous seront donnés que si vous le signalez à l'infirmière. Lutte contre l'oedème : vous devrez rester alitée, les pieds surélevés, en dehors des repas, de la toilette et du temps nécessaire à quelques pas dans la chambre ou le couloir avec les chaussures à appui talonnier. La mobilisation postopératoire du pied et des orteils sera commençée avec l'aide du kinésithérapeute.
    Pansement : il sera refait dans la chambre par l'infirmière en présence de votre chirurgien le lendemain de l'intervention et avant votre départ de la Clinique

    LA SORTIE DE CLINIQUE. Elle se fait le matin vers 11 heures.Vous ne pourrez pas conduire mais vous pourrez voyager assise si le trajet n'est pas trop long.



    IV - CHRONOLOGIE DU TRAITEMENT POST-OPÉRATOIRE.

    CONSIGNES POSTOPERATOIRES AU NIVEAU DE L’AVANT-PIED

    LA RÉÉDUCATION DES PIEDS

    Il s'agit, surtout, pour l'avant-pied, d'une AUTO-RÉÉDUCATION. Vous prendrez donc en charge votre avant-pied et votre rôle est CAPITAL dans la prévention des éventuelles raideurs .

    La position « en tailleur » permet la détente des muscles de la plante du pied ( en mettant l'autre jambe pendante sur le rebord du lit ou du fauteuil).
    La mobilisation passive des orteils se fait avec l'index qui pousse le milieu de l'orteil vers le bas, le pouce maintenant le pied par en dessous.
    La mobilisation active se fait en baissant les orteils au plus bas sans mettre l'index sur l'orteil et permet le travail des tendons de la plante du pied.
    Ces mouvements doivent se faire au moins 3 fois par jour (l’idéal étant toutes les 2 heures), à raison d'un minimum de 10 mouvements par orteil.


    PLANNING DES SUITES OPERATOIRES

    LES 3 PREMIERES SEMAINES. "Lutte contre l'oedème et l'inflammation".
    Votre pied vient être opéré : il va avoir tendance à gonfler et cet oedème est nocif car il retarde la cicatrisation. Ainsi, pour l'éviter, il doit être drainé en positionnant vos pieds plus haut que le coeur, donc vous devez être en position allongée. Nos Conseils : La nuit : surélever légèrement les pieds du lit.
    Le jour :Repos sur une chaise longue, minimum 3 heures par jour.Usage de la glace sur le pansement de l'avant-pied pour éviter la congestion veineuse ( par une poche de gel fournie par votre pharmacien, ou mieux par " 500 gr de petits pois congelés "), et ceci pendant une durée de 15 minutes qu’il faudra renouveler toutes les 2 heures.

    La marche et le chaussage.
    L'appui de l'avant-pied sur le sol est douloureux et nuisible. Avec la chaussure à appui talonnier, l'avant-pied est protégé et vous devez l'utiliser pour tous vos déplacements. Pour la douche, elle se fera en position assise avec la jambe surélevée. Cependant, la marche est limitée à 3 ou 4 heures par jour. Cette chaussure sera conservée pendant 3 semaines.

    A LA FIN DE LA 3ème SEMAINE : Consultation avec contrôle radiologique.
    Nous vérifierons que vous faites bien la rééducation de vos orteils. Les points de suture sont résorbables et ne seront donc pas retirés. Après vérification de la radiographie de contrôle confirmant que l’os est suffisamment solide, vous aurez droit à l’appui complet sur l’avant pied (après avoir enlevé la « cale de décharge » de la chaussure « Toeshoe ») . Ou bien vous pourrez mettre des chaussures ouvertes au bout et réglables au-dessus.

    DE 1 MOIS A 1 AN
    L'oedème va se résorber lentement puis disparaître ( je vous conseille des bains d’eau froide et salée ou bien l’eau de mer), la raideur postopératoire des orteils va diminuer, mais vous devez continuer votre rééducation. Pour les activités sportives, le jogging et les sports de contact sont autorisés à partir du 4ème mois. Vous allez progressivement vous rechausser comme vous le souhaitez.

    Le Docteur Bernard OUTTERS opère plus de 300 Hallux Valgus par an (et très souvent les 2 côtés en même temps)



    NOUS VOUS SOUHAITONS UNE BONNE ROUTE !